Dans le cadre de la troisième promotion du programme EdJobTech, l’accélérateur collabore avec le Groupe Adecco dans l’objectif d’apporter aux start-up le regard et les conseils d’un grand groupe porté sur l’innovation dans les milieux de la formation et des ressources humaines. Loren Resal, directrice de la Digital Factory & Lab du Groupe Adecco, nous parle de l’implication du groupe auprès de l’écosystème start-up et innovation.

 

____________

 

Pouvez-vous nous dire un mot sur la Digital Factory & Lab ?

« Nous avons créé la Digital Factory & Lab il y a trois ans. Sa mission principale est d’identifier, tester et sélectionner le maximum d’opportunités digitales pour créer de la valeur et améliorer l’expérience de nos clients, des candidats et de nos collaborateurs.

Nous recherchons ainsi de nouvelles solutions que nous testons au sein d’une ou plusieurs Business Units du groupe. Les phases d’expérimentation durent 3, 6 ou 9 mois et, au terme de la période définie, nous documentons un rapport conclusif qui permet de prendre une décision sur l’adoption ou non de la solution en interne.

Une autre de nos missions consiste à accompagner les réseaux internes du groupe sur les bonnes pratiques de la collaboration avec des start-up. L’objectif est d’essayer de sortir des standards de la relation client/fournisseur pour entrer au maximum dans la co-construction.

Nous sommes une équipe pluridisciplinaire de cinq personnes avec des expertises digitales et des expertises métiers, ce qui nous permet d’innover en alignement avec la réalité des besoins du terrain. »

Quels types de solutions expérimentez-vous ?

« Nous nous intéressons à des solutions HRtech mais aussi EdTech, notamment pour la formation des intérimaires et des collaborateurs permanents. L’idée est de profiter du digital pour optimiser l’apprentissage et le développement de nouvelles compétences, sur le segment de la formation continue. Jusqu’à présent, nos différentes expérimentations ont abouti sur cinq solutions adoptées en interne et déployées au sein du groupe. »

Pourquoi collaborer avec l’accélérateur et le programme EdJobTech ?

« L’intérêt pour nous est, entre autres, de repérer de nouvelles solutions innovantes auprès des start-up plus early stage Nous participons à des événements, à des jurys et nous intervenons dans des bootcamps, pour rencontrer ces start-up donc mais aussi pour  partager avec eux un savoir-faire et une expérience. Nous voulons pouvoir les challenger, les conseiller et les orienter (s’ils le souhaitent), vers un développement couvrant au mieux les cas d’usage rencontrés par les grands groupes, afin de les aider à proposer une expérience utilisateur la plus satisfaisante possible.

Nous sommes déjà partenaires actifs de l’accélérateur Rhizome de Paris & Co et membres du Collectif Lyon RH Tech, et collaborer avec le programme EdJobTech nous permet aujourd’hui de nous insérer dans un écosystème bidimensionnel, entre EdTech et HRtech, à forte implantation locale en région lyonnaise.

Notre ambition est donc d’apporter une expérience, une réalité, un point de vue du terrain, mais aussi d’être nous-mêmes challengés par un apprentissage réciproque. Nous avons encore beaucoup à apprendre de tous ces écosystèmes d’innovation et encore du chemin à parcourir dans le cadre de la transformation digitale du Groupe Adecco. »

Avez-vous des conseils à donner aux start-up envisageant de collaborer avec des grands groupes ?

« L’un des principaux conseils que je peux donner est d’identifier très rapidement les bons interlocuteurs au sein du groupe, c’est-à-dire les prescripteurs et les décisionnaires. Il est facile de se laisser emporter par des échanges avec de multiples interlocuteurs qui, bien qu’ils puissent être utilisateurs finaux, ne sont pas décisionnaires. Il faut donc bien comprendre l’organisation du groupe auquel on s’adresse pour éviter de perdre trop de temps et d’énergie. »

 

_________

 

Merci à Loren Resal pour son témoignage ! Pour en savoir plus sur le Groupe Adecco 👉 https://www.groupe-adecco.fr/